La centrale électrique de Baudour

C'est en mai 1955 que se constitue la Société Coopérative "Interborinage" avec pour objectif la construction d'une centrale électrique alimentée au charbon. Cette société était constituée d’une part de la Société Intercommunale Belge d’Electricité, et d’autre part de 6 sociétés de charbonnages actives dans le bassin Borain, à savoir :
- Charbonnages de Bernissart, à Bernissart,
- Charbonnages du Hainaut, à Hautrage,
- Charbonnages Unis de l’Ouest de Mons, à Boussu,
- Charbonnages du Levant-Produits, à Cuesmes,
- Charbonnages du Rieu-du-Cœur et de la Boule réunis, à Quaregnon,
- Société Cockerill-Ougrée à Seraing, pour sa division Charbonnages Belges d'Hornu et Wasmes.
Les actifs des 5 premières sociétés furent gérés à partir de 1959 par une seule société : la SA des Charbonnages du Borinage.

Ce projet prévoyait que cette centrale au charbon brûlerait en priorité les bas produits miniers (charbons maigres). Le transport de ces bas-produits à grande distance étant trop onéreux compte tenu de leur faible pouvoir calorifique, la centrale électrique constituait un moyen de valorisation idéal de ces charbons.

En février 1960, la centrale éclectrique de fut mise en parallèle sur le réseau électrique belge. Elle a fourni de l'électricité au réseau bien après la fermeture des charbonnages puisqu'elle ne fut fermée qu'en 1997, pour laisser la place à une centrale électrique au gaz naturel, d'une technologie beaucoup plus moderne.